2ème arrêt : quatuors à destination des Jeux Olympiques

23 juillet – 8 août

Nous retrouvons les Jeux Olympiques une année plus tard, sans les avoir vus pour autant. Profitons-en pour retrouver les futures championnes du tournoi tant attendu. Avec presque 2 saisons passées sur les terrains depuis le 1er arrêt, nombreuses sont les paires à avoir été release on court.

Porto Rico

Classé 23 au classement FIBA, c’est sous l’impulsion de Jazmon Gwathmey et Jennifer O’Neill que l’équipe de Porto Rico a pu se qualifier pour le tournoi olympique. Le backourt Portoricain a permis de remporter un match sur trois à son équipe, avec des moyennes supérieures à 16 points par match.

Leur atout offensif rappelle les paires qu’elles portent, les éditions Grinch de la collection Nike Kobe, et Weatherman pour la collection Kyrie.

Bien que la Kobe 6 Grinch soit sorti pour la première fois en 2010, il s’agit là de la réédition 2020. La Kyrie 7 Weatherman sorti en 2021 et porté par Irving lors de sa série de playoffs face à Boston.

Chine

Numéro 9 du classement FIBA, l’équipe nationale de Chine a remportée le tournoi de qualification à Belgrade, devant l’Espagne et la Corée.

Meng Li s’est démarquée en finissant meilleure scoreuse et passeuse de son équipe, à côté d’un collectif jeune jouant toute dans le championnat local.

Nike reste leader dans l’équipement des athlètes, où l’on aurait pu retrouver Anta ou Li-Ning , marques chinoises.

On retrouve les collections Kobe et Lebron sous des formats originaux : A.D NXT 360 et A.D NXT FF pour les paires de Kobe, à la Lebron Witness dont la gamme n’a pas été actualisé, au même titre que la collection Hyperdunk portée par Tongtong, Ru, et Ting.

Japon

A une place en dessous de la Chine au classement FIBA, l’équipe féminine du Japon a été qualifié d’office, en tant que pays organisateur des Jeux Olympiques.

Ramu Tokashiki et Asami Yoshida feront sans doute partie de l’effectif censé défendre les couleurs du pays au soleil levant. Toutes deux MVP de la ligue japonaise, leur expérience sera précieuse pour le groupe.

La variété des paires fait sans doute la force de cette équipe, avec trois marques et plusieurs modèles portés. Côté Nike, la Zoom Freak Roses et la Kobe A.D Exodus rappelle le maillot, tout comme les modèles Asics portés par Kiyo, Aya, Harumo et Saki.

Seule Monica Okoye porte la Adidas Vol.3, signé James Harden. Elle qui était présente lors du tournoi de pré-qualification Asie-Océanie, n’a pas participé au tournoi de qualification à Ostende.

USA

Au sommet du classement FIBA, l’équipe féminine des États-Unis est invaincue dans la compétition depuis 1996. Terre d’accueil de la meilleure ligue féminine, les joueuses sélectionnées affronteront d’ailleurs les All-Star WNBA le 14 juillet à Las Vegas.

Leur groupe est composé de multiples championnes WNBA et MVP de la ligue, entourée de joueuses habituées au haut niveau.

La collaboration entre l’équipe nationale des USA et l’équipementier Nike est historique, avec la possibilité pour les joueuses de bénéficier des derniers modèles et prototypes proposées par la marque, ainsi que des modèles personnalisés en fonction des événements.

C’est le cas de la Nike Lebron 18 porté par Diana Taurasi, ou la Nike Zoom BB NXT sorti l’an dernier. Puma est aussi représenté par l’intermédiaire de Skylar Diggins-Smith, qui honore son contrat avec la marque allemande depuis 2017 et porte désormais un assortiment de Puma Clyde réservé à son effet.

On se retrouve lors des JO à l’occasion du début de la compétition, rendez-vous au 3ème arrêt !

pathroom

pierre qui roule n'amasse pas mousse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s