Les Suns à la vitesse de la lumière de Jack McCallum.

Jack est un journaliste pour Sports Illustrated. À la fin de la saison 2004-2005 il a pour mission d’écrire un papier sur le MVP de la saison, le canadien Steve Nash. Il rédige un portrait et suit pendant une petite partie de la fin de saison l’équipe de Phoenix. Au début de l’exercice suivant, il intègre le staff avec l’autorisation de Mike D’Antoni et passe la saison entière avec les autres membres du staff, les joueurs dans les vestiaires, à l’entrainement. Durant les play-offs il suit même l’équipe à l’extérieur. Il s’investit tellement dans son travail qu’il en loupe le mariage d’un des membres de sa famille. Au final l’auteur nous pond un récit à cheval entre le roman et le documentaire. Le livre de McCallum est une vraie mine d’or d’anecdotes. Tous les membres de l’équipe, de Robert Sarver, à Shawn Marion en passant par le shooteur excentrique Eddie House, sont décrits avec une profonde humanité. Il ne fait aucune différence de traitement, tous les joueurs sont traités de la même manière (évidemment les leaders de l’équipe capitalisent plus d’anecdotes). On y découvre notamment la relation fusionnelle entre les deux frères d’Anthony, le leadership et la bonne humeur constante de Steve Nash, l’insécurité morale de Shawn Marion, les lacunes professionnelles d’Amare Stoudemire ou même encore la maladresse de Robert Sarver.

LES SUNS À LA VITESSE DE LA LUMIÈRE: Amazon.fr: McCallum, Jack, Saïdi,  Lucas: Livres

Le livre retrace ce que Jack appelle « la deuxième saison », c’est-à-dire la post-season. On suit chaque jour avec l’équipe du premier tour au match 6 face à Dallas où Steve Nash vous brisera le cœur. Certains flash-back viennent casser le récit pour que le lecteur comprenne les dynamiques de la saison régulière, les groupes d’amitié qui se sont liés au cours de l’année et surtout les caractères de chacun. On apprend à connaitre une équipe de Suns prêt à tout pour arriver au bout, une équipe de tueurs, (quasiment) parfaitement menée par D’Anthony et son staff. L’équipe va subir un nombre incalculable de désillusions, entre blessures, pression, blow-out, arbitrage frustrant… pourtant les Suns trouveront presque toujours une solution. 

Ce que je retiendrai particulièrement de ce livre ce sont les innombrables réunions du staff durant la campagne de Play-off pour tenter de toujours s’adapter au mieux. J’ai également adoré de pouvoir apprendre d’avantage sur les débuts de notre ancien capitaine de l’équipe de France, Boris Diaw. Jack le décrit comme raffiné, drôle et cultivé. On le voit comme un élément clé de l’attaque des Suns, véritable couteau suisse offensif. 

Le livre est disponible en version française aux éditions Mareuil au prix de 21€. N’hésitez pas à l’offrir à vos proches amoureux du cuir orange, ils se régaleront. En ces moments compliqués pour les commerçants n’hésitez pas à commander chez le libraire près de chez vous. Voici le lien vers toutes les librairies proposant le service click&collect.

Romain Basquin

Je déteste Kevin Durant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s