Basketball Side Hustles – Episode 4 : Des parquets NBA aux plateaux de tournages hollywoodiens

Pendant cette période de confinement (et d’ennui), Dunkiin vous propose de vous replonger dans les Basketball Side Hustles. Faute de saison NBA, gardons tout de même un œil sur nos athlètes préférés.

Cette semaine, concentrons-nous sur les joueurs de la NBA que l’on a pu voir sur grand ou petit écran, dans des films, séries et téléfilms.

Voici la liate des basketteurs qui sont devenus acteurs pendant ou après leur carrière professionnelle sportive.


1. Kareem Abdul-Jabbar

(Photo by Etienne Laurent/EPA-EFE/Shutterstock)

En tant que personnalité publique, Kareem Abdul-Jabbar a toujours eu plusieurs casquettes au cours de sa carrière. De basketteur, il est devenu activiste, écrivain, producteur, scénariste et aussi acteur.

Il a notamment eu la chance de jouer aux côtés de la légende des arts martiaux, j’ai nommé Bruce Lee. C’est en 1974 et dans le rôle d’Hakim que Jabbar s’est confronté à Lee, dans un combat mémorable de karaté, dans le film « Le Jeu de la Mort« .

Le Hall of Famer a eu d’autres occasions de se montrer sur grand et et petit écran. On a ainsi pu le voir dans « Y a-t-il un pilote dans l’avion » sous les traits de Roger Murdoch en 1980 ou encore dans des séries iconiques américaines comme « Arnold & Willy »(1982 & 1985), « 21 Jump Street« (1990), « Martin » (1996) et « Sauvés par le Gong » (1998).

Jabbar a dernièrement fait des apparitions dans « Scrubs », « The Big Bang Theory » et « Bienvenue chez les Huang » (« Fresh off the Boat »).


2. Michael Jordan

Avons-nous véritablement besoin de nous étendre sur Michael Jordan dans « Space Jam« ?   Ce long-métrage de 1996 revient constamment dans la discussion sur les films de référence sur le basket.

Bien qu’il s’agisse d’une comédie dans laquelle MJ se lie aux Looney Tunes pour battre les Monstars, son impact a été majeur pour l’image de Jordan et pour la NBA. Beaucoup de jeunes se sont pris d’amour pour le ballon orange grâce à ce film et ont voulu « devenir comme Mike » (« Be like Mike ») et dominer sur les parquets.

Michael Jordan était déjà une superstar mais ce rôle lui a permis de capturer le cœur des plus jeunes, en se donnant une image plus humaine. Il était facile de s’identifier à lui en le voyant avec sa famille, en le voyant s’ériger comme un leader empathique et naturel… Cela  l’éloignait des anecdotes de compétiteur acharné, assoiffé de victoire, sans peur et
sans cœur que l’on entendait murmurer dans les vestiaires NBA.

Le film est bien produit, puisqu’il mêle 3D et animation et fait référence à la réalité, notamment avec la transition de His Airness vers le baseball. On note les performances de Larry Bird, golf buddy de MJ, mais aussi celles de Charles Barkley, Shawn Bradley, Larry Johnson, Patrick Ewing et Muggsy Bogues dont les talents ont été volés par les Monstars.

« Space Jam » est tellement ancré dans l »inconscient collectif des fans du ballon en cuir que Warner Bros a décidé de reproduire l’expérience avec LeBron James.

On peut également mentionner l’apparition de MJ dans la série « Ma Famille d’Abord« . Jouant son propre rôle, Jordan avait tout naturellement battu un Michael Kyle bien ambitieux dans un match en 1-contre-1.

Jordan a aussi été aperçu dans « He Got Game » mais c’est évidemment Ray Allen qui en reste le personnage le plus marquant.


3. Ray Allen

Parmi les films iconiques sur le basket, nous devons obligatoirement citer « He Got Game ».

Réalisé par Spike Lee et avec Denzel Washington dans le rôle principal, ce long-métrage de 1998 est captivant et authentique, tant le sclenario et les acteurs sont bons. Le pitch? Jesus Shuttlesworth (interprété par Ray Allen) est un jeune prodige du basket qui se voit forcer d’intégrer l’Université Big State, s’il veut garantir la liberté de son père Jake, condamné pour avoir tué sa mère. de son fils.

On y voit bien les rouages du business du basket amateur et professionnel et c’est cet aspect vraisemblable qui a donné une autre dimension au film et à Allen, surnommé Jesus Shuttleworth sur les parquets NBA.

Celui-ci obtiendra par la suite le rôle de Marcus Blake dans le long-métrage « Harvard Man » en 2001. Bien que ce film soit également sur fond de basketball, il sera moins acclamé que « He Got Game », d’autant qu’Allen n’y aura qu’un rôle  secondaire.


4. Kobe Bryant

Selon Lee Jenkins de Sports Illustrated, Kobe Bryant aurait décliné le fameux rôle de Ray Allen en 1997, car il souhaitait se focaliser sur sa carrière de basketteur après avoir perdu en playoffs face au Utah Jazz. Imaginez l’impact du Mamba s’il avait eu un tel succès au box-office…

Kobe a tout de même joué son propre rôle dans la comédie « Very Bad Dads » aux côtés de Will Ferrell et Mark Wahlberg en 2015. Il avait fait de même en 2000 dans la série « Bette » avec Bette Midler.

Les fans se souviennent surtout de son passage dans la série « Moesha » en 1996 car il s’était lié d’amitié (d’amour?) avec l’actrice et chanteuse Brandy.


5. Kevin Durant

Lorsqu’il était joueur à Oklahoma City et avant d’être élu MVP de la saison régulière, Kevin Durant était à l’affiche de « Thunderstruck » en 2012.

Produit par Warner Bros, l’intrigue faisait un clin d’œil à « Space Jam ». Pas de Monstars cette fois-ci mais bien un joueur de la NBA qui perd ses talents de basketteur au profit d’un autre. Ainsi, dans cette comédie familiale, c’est  Brian, un jeune garçon de 16 ans, qui échange ses skills avec KD et fait les beaux jours de l’équipe de basket de son lycée.

Malheureusement, les foules ne sont pas bousculées pour aller voir ce long-métrage avec Durant. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles KD n’est plus revenu devant les caméras en tant qu’acteur et a préféré produire du contenu audiovisuel.


6. Blake Griffin

Blake Griffin a commencé sa carrière de basketteur à Los Angeles. Il était donc évident qu’il finirait par être attiré par les lumières d’Hollywood. BG a ainsi débuté avec des caméos dans les séries « The Book Club » et « 90210 : Nouvelle Génération » en 2012. 

Ayant entamé une carrière de comédien,  Blake apparaît depuis 2016 dans des épisodes de « The 5th Quarter ». Il s’agit d’une série humoristique, qui fait des documentaires sur les plus grands moments du sport dont personne ne connaît l’existence puisu’ils sont inventés de toute pièce. En 2018, BG a produit et joué dans la mini-série comique appelée « Comedy by Blake« . On y voit l’ailier des Pistons faire des sketches et tenter de se faire un nom en tant qu’humoriste.

Griffin a eu son heure de gloire en 2017, lorsqu’il a obtenu le rôle de Greg dans le long-métrage « The Female Brain« . Ce film mêlant romance et comédie, tente de donner des réponses sur les femmes et ce qui les poussent à se lancer ou non dans une relation amoureuse. Au casting de ce film, on retrouvait Sofia Vergara, Deon Cole ou encore James Marsden aux côtés de Blake Griffin.


7. Kyrie Irving

C’est en 2012 que Pepsi a lancé les publicités avec Kyrie Irving. Grimé en vieil homme, le meneur des Nets se transformait alors en « Uncle Drew« , un senior athlétique, toujours prêt à donner une leçon de basket aux jeunots ne l’en croyant pas capable.

De simples pubs, les aventures d’Uncle Drew sont devenues des courts-métrages au cours de la décennie, puis un film en 2018.

Dans le long-métrage, Uncle Drew est sollicité pour gagner le fameux tournoi de streetball de Harlem, le Rucker Classic. Pour cela, il va faire appel à ses amis vétérans dont Big Fella (Shaquille O’Neal), Preacher (Chris Webber), Lights (Reggie Miller), Boots (Nate Robinson) et Betty Lou (Lisa Leslie).

Cette comédie avait attiré les curieux, d’autant que l’on y retrouvait des humoristiques tels que Lil Rel Howery, Mike Epps et Tiffany Haddish.


8. Shaquille O’Neal

Shaq fait partie des rois des Basketball Side Hustles, tant il a tout essayé dans sa carrière. Rappeur, DJ, producteur de contenu… Il est également acteur à ses heures perdues.

On se souvient surtout de son rôle dans « Blue Chips » en 1994, aux côtés de Penny Hardaway. Celui-ci lui avait non seulement permis de trouver en Anfernee le coéquipier idéal, mais aussi d’avoir un film de référence sur le basket.

Shaquille O’Neal a ensuite multiplié les rôles principaux au cinéma, notamment avec « Kazaam » en 1996, dans lequel il interprètait le génie du même nom, puis dans « Justicier d’Acier » (« Steel ») en 1997 dans lequel il avait le rôle d’un super-héro. Bien que le public adore Shaq, il ne sera pas particulièrement friand de ses films.

Cela ne l’empêchera O’Neal de continuer dans sa lancée. On le retrouvera la même année aux côtés du duo comique Kenan & Kel dans « Good Burger« . On le verra également dans les shows des humoristes Bernie Mac et Tracy Morgan, ainsi que dans « The Wash », une fiction avec Dr. Dre et Snoop Dogg.

La filmographie du Shaq est encore longue, avec des films comme « Scary Movie 4« , « Coup d’Eclat » avec Pierce Brosnan et Salma Hayek et plus récemment, « Ce que veulent les hommes » avec Taraji P. Henson.


9. LeBron James

Certains ont pu voir LeBron James faire une caméo dans la sèrie « Entourage » en 2009 ou dans « Survivor »s Remorse », une série dont il est le producteur.

Cependant, c’est bien dans le film « Crazy Amy » que LBJ a démontré ses talents de comédien. C’est en effet dans la comédie d’Amy Schumer que l’on a pu voir un LeBron enjoué, drôle et bon acteur.

On attend donc avec impatience la sortie de « Space Jam 2 » donc il sera le protagonniste et le producteur exécutif. Le film devrait arriver dans les salles obscures au cours de l’été 2021. LeBron sera accompagné de Damian Lillard, Klay Thompson, Anthony Davis ou encore Chris Paul pour cette deuxième fiction avec les Looney Tunes.


10. John Salley

Dans les années 2010, on a pu apercevoir John Salley dans plusieurs séries et films romantiques et comique tels que « Jane The Virgin« , « Girlfriends »,  » Getting Personal » avec Vivica A. Fox ou encore « Une Femme de Tête » (« Nappily Ever After ») avec Sanaa Lathan.

On n’oublie pas son rôle dans le film d’action « Black Dynamite », mais c’est aux côtés de Will Smith et Martin Lawrence que Salley s’est distingué et crédibilisé en tant qu’acteur. Quoi de plus naturel pour cet ancien membres des mythiques Pistons que d’être partie intégrante de la franchise de films policiers appelée « Bad Boys »? Cette étiquette lui colle à la peau et ça lui réussit plutôt bien.

Son rôle de Fletcher dans les premiers volets des films lui ont valu d’obtenir un rôle récurrent dans le spin-off « Los Angeles : Bad Girls » (« L.A.’d Finest »), aux côtés de Gabrielle Union et Jessica Alba en 2019. La série était par ailleurs diffusée en France, sur TF1.


11. Dennis Rodman

Dennis Rodman est un autre Bad Boy qui a tenté sa chance dans le cinéma, sur grand ou petit écran.

Court-métrages, séries, téléfilms, grandes productions hollywoodiennes, The Worm s’est faufilé sur tous les terrains.

Il a fait des apparitions dans des séries 1990 comme Courthouse », « Double Rush » et « Alerte à Malibu« , avant de tourner dans des films comme « BAP*S »avec Halle Berry.

Rodman a aussi obtenu un rôle récurrent dans la série policière « Special O.P.S. Force« , alors qu’il se rapprochait tranquillement d’un threepeat avec les Bulls.

The Worm était surtout à l’affiche de plusieurs fictions. Il y a tout d’abord eu « Double Team » en 1997 dans lequel il s’est retrouvé à combattre le terrorisme aux côtés de Jean-Claude Van Damme. En 1999, « Simon Sez : Sauvetage explosif » sort dans les salles obscures. Cette fois, Rodman endosse le rôle d’un agent d’Interpol qui vient contrer les plans d’un vendeur d’armes.

Après ces films d’action, Rodman retrouve sa passion pour le basket à travers la comédie « The Minis » en 2007. L’intrigue? Rodman est le leader d’une équipe de joueurs de petite taille qui se bat pour gagner un tournoi de basket.


12. Rick Fox

Rick Fox est de loin le basketteur qui a le mieux réussi dans sa transition hollywoodienne. Il a une liste interminable de projets à son actif et certains ignorent même qu’il a été 3x Champion NBA, tant il semble toujours avoir été acteur.

Ulrich Alexander Fox a obtenu ses premiers rôles dans deux classuques du basket nommés ci-dessus : « Blue Chips » et « He Got Game ».

Il a ensuite fait plusieurs apparitions dans des séries à succès du début des années 2000 :  « Missing: Disparus sans laisser de traces », « Kevin Hill », « Les Frères Scott », « Ugly Betty » et « Melrose Place : Nouvelle Génération ».

Fox a eu des rôles non négligeables dans des long-métrages comme « Mini’s First Time » avec Alec Baldwin voire l’un des rôles principaux dans « Meet The Browns », un film de Tyler Perry avec Angela Bassett.

En 2013, Rick Fox était à l’affiche d’un film sur le basket dont il était protagonniste : « Off SeasonThe Lex Morrison Story« . Celui-ci retraçait la vie en dehors des parquets d’un basketteur adûlé mais vivant une période de déclin sportif. On le retrouvait également aux côtés de Rosario Dawnson dans « Krystal » et dans d’autres longs-métrages comme « Dope » et « Navy Seals ».

Rick Fox a foulé les planches de beaucoup de plateaux de tournage dont ceux des séries « House of Payne », « Single Ladies », « The Glades », « Mr. Box Office » dans lequel il avait des rôles récurrents.

 Le numéro 44 des Celtics n’hésite pas à se montrer dans des téléfilms comme la série de drames « Morning Show Mistery » ou dans des films de Noël tels que « Un merveilleux cadeau pour Noël ».

L’ancien joueur des Lakers a également pu être aperçu dans les séries « Black-ish », « The Big Bang Theory », « Shameless », « Body of Proof » ou encore « Esprits Criminels ». De plus, il a tourné dans un nouvel épisode de « New York : Unité Spéciale« .

Rick Fox est désormais un acteur complet et polyvalent qui ne cesse de travailler. Dernièrement, on a pu le voir dans les séries « The Game », « Hit The Floor » ou dans « Greenleaf », série à succès sur Netflix.


13. Kevin Garnett

La plupart des fans de basket a déjà regardé « Uncut Gems », le dernier film d’Adam Sandler dans lequel Kevin Garnett a l’un des rôles principaux. (Si ce n’est pas le cas, il est visionnable sur Netflix).

Avant cela, KG avait participé au film « L’Etoile de Harlem ». Ce long-métrage de 1996 avec Don Cheadle retraçait le parcours d’Earl « The Goat » Manigault, un ancien addict passé par la case prison, qui finira par se dévouer aux enfants du quartier d’Harlem, notamment à travers un tournoi de basketball.

Garnett a également fait une apparition dans « Blue Chips », aux côtés de Shaq et Penny.


14. Le cast de « Magic Baskets » (« Like Mike »)

De bien jolis nom faisaient partie du casting de cette comédie familiale : Allen Iverson, Jason Kidd, Dirk Nowitski, David Robinson, Vince Carter, Tracy McGrady, Rasheed Wallace, Chris Webber ou encore Alonzo Mourning.

Ce long-métrage avait attiré les spectateurs et généré de nouvelles passions et vocations pour le ballon orange chez les jeunes qui s’identifiaient parfaitement aux deux héros, qui étaient des enfants.


Mentions spéciales

Wilt Chamberlain a joué le rôle de Bombaata dans « Conan le Destructeur« , le film à succès de 1984. Il a également fait des apparitions dans « L’enfer du dimanche » et dans « L’As du crime » dans les années 1990.

Kevin Love a joué dans deux épisodes de la série « Entourage » en 2010.

Metta World Peace, Matt Barnes et Shannon Brown ont fait une caméo dans la comédie romantique afro-américaine « Think Like A Man » en 2012. On y retrouvait par ailleurs Madame Dwyane Wade, Gabrielle Union parmi les protagonnistes.

Lisa Leslie a également joué dans « Think Like A Man » et a humilié Kevin Hart en lui dunkant dessus. Après avoir fait plusieurs caméos dans des séries comme « Arliss », « Inconceivable » et « Speechless », la Hall of Famer a eu l’un des rôles principaux dans le film « Uncle Drew ». 
.


Sources : IMDB / Deadline / Sports Illustrated / Bleacher Report / The Ringer  / The Popple

Tracy Ezeli

Blogger & Motivational Writer @thatmoodswing 🇬🇧 Rédactrice Culture & Basket @dunkiin_fr 🇫🇷

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s